UNE PLANTE EN VEDETTE : La viorne lantane

La mancienne, précieuse et mal connue

La viorne lantane

Discrète, elle est bien moins rare qu’on ne le croit. C’est vrai cependant qu’on ne la trouve pas partout, et certains vanniers font des dizaines de kilomètres pour aller la récolter, car quand on y a goûté, on a du mal à s’en passer. Elle a la réputation de faire des paniers inusables !

Préparation

Les fagots récoltés sont stockés à l’ombre et au frais pendant 2 à 3 semaines en hiver. Pour les conserver plus longtemps, il faut les maintenir les pieds dans
l’eau. On prépare les éclisses de deux façons : – soit en les prélevant par assouplissement sur le genou, comme on le fait du noisetier, après avoir incisé la tige de 5 ou 6 ans à son pied (photo ci-dessous) ; – soit par refente des jeunes rejets d’un ou deux ans, avec un fendoir à trois brins. Elles sont ensuite affinées et assouplies au couteau, et utilisées rapidement. On peut aussi les stocker en couronne et les réhydrater au moment de les utiliser. On peut les conserver sèches plusieurs mois et années !

 

Pour lire l’article complet achetez « Le Lien Créatif n° 19 » pages 54 et 57



Notice: Only variables should be assigned by reference in /home/leliencrmm/www/wp-content/themes/storefront-child/comments.php on line 13