Montréal – le jardin botanique

En quête de la vannerie, c’est le jardin des premières nations qui nous a intéressé le plus:

Il y a des végétaux qui servait à la vie quotidienne des amérindiens.

Une exposition permanente d’artisanat des amérindiens nous a beaucoup plus. Les objet sont en écorce de bouleau, lattes de frêne ou cèdre, saule …

Au jardin il y a une collection de Saules et bien d’autres, mais nous ne sommes pas resté longtemps.

 

 

 

En été 2017 nous avons pu admiré  trois œuvres monumentales temporaire de Patrique Dougerty  (voir LLC 23).

Sans oublier la viorne qui sert à préparer le traditionnelle « Pimbina » une confiture acidulée qui va à merveille avec de la viande. Au Québec, on désigne la viorne sous le nom de « pimbina », mot dérivé de l’algonquin nipimina, qui signifie « graines ou fruits amers ».(source : passport santé)